Tout l'immobilier à Mérignac, Le Taillan-Médoc, le Bouscat et Pessac avec Axel Immobilier
14 Juin

Médoc : un secteur en pleine expansion

Article du magazine Logic Immo N° 318, édition de Bordeaux, par Corinne Chesne, Journaliste.

Apprécié pour sa qualité de vie, le Médoc est recherché par des acquéreurs variés, la maison individuelle avec jardin et le terrain à bâtir étant largement en tête des convoitises.

« Le secteur du Médoc est situé aux portes de Bordeaux, cette ville étant très facilement accessible via le tramway et le train. Doté d’un environnement nature et de toutes les infrastructures nécessaires, il offre un cadre de vie très agréable qui attire de plus en plus d’acquéreurs, d’où son extension », constate Annie Monnet, directrice de l’agence Axel Immobilier du Taillan-Médoc.

Un équilibre humain.

Ce secteur ayant un grand potentiel voit toutefois sa population augmenter raisonnablement. Sur la commune du Taillan-Médoc, par exemple, les densifications de logement font l’objet d’une étude réfléchie, destinée à garder un équilibre humain. « C’est un secteur doté de beaucoup de foncier et où les possibilités de division, de création de lotissement et autres promotions sont tout à fait réalisables», explique la professionnelle.
Division parcellaire. L’agence Axel Immobilier possède d’ailleurs une spécialisation de division parcellaire, « atout majeur pour ceux qui souhaitent optimiser leur rapport financier en détachant une ou plusieurs parcelles, en accord bien sûr avec les règles d’urbanisme en vigueur. Nous étudions chaque dossier en fonction de ces critères et travaillons ensuite avec des géomètres et autres partenaires pour établir les plans détaillés ».

Le foncier de plus en plus demandé.

Dans un secteur où le foncier est de plus en plus demandé, l’offre est plus ou moins importante, selon les communes. À Arsac, comme le constate Patricia Perez, négociatrice Transaction lmmobilière de l’agence Arsac lmmobilier, « le foncier hors lotissement se fait rare, alors que la demande en terrains est de plus en plus forte, notamment de la part des primo-accédants pour qui le positionnement sur le marché, d’une façon générale, est plus compliqué, même si ces derniers peuvent bénéficier de dispositifs intéressants comme le Prêt à taux zéro. »

Une clientèle variée.

Si beaucoup font le choix de s’installer dans le Médoc en réponse à la flambée des prix de la métropole bordelaise et ses alentours proches, ils sont nombreux à opter pour ce secteur en raison de son cadre de vie, entre campagne et ville, mêlant nature et infrastructures de qualité, à proximité immédiate de la capitale girondine. Des familles locales, mais aussi des retraités ou préretraités, locaux ou venus d’ailleurs notamment de la région parisienne -, désirant se rapprocher de leurs enfants ou à la recherche d’un coin agréable à vivre. « A Arsac, nous avons également des demandes de la part de couples en provenance du Taillan, d’Eysines ou de Mérignac qui désirent quitter une location ou qui revendent leur bien pour quelque chose de plus grand, avec un espace extérieur ».

Une demande axée sur l’habitat individuel.

Dans le Médoc, le marché est principalement constitué de ventes de maisons dont la construction peut remonter aux années 1980 comme être très récentes. « Actuellement, nous pouvons trouver de grandes maisons avec 3-4 chambres de 360 000 à 400 000 euros, celles dotées de 3 chambres au plus étant proposées à 250 000/300 000 euros».

Des tarifs plus ou moins élevés.

Cependant, selon la localisation géographique, les caractéristiques et la qualité intrinsèque du bien, les tarifs affichés ne sont pas les mêmes. Ainsi, l’agence Axel Immobilier a vendu récemment deux maisons issues d’une division de terrain : à Castelnau-de-Médoc, une â rénover pour 154 000 euros et une T6 pour 130 000 euros. Au Taillan-Médoc, la même agence a vendu une maison T2 à 180 000 euros, une T4 à 260 000 euros, une T6 à 505 000 euros. De son côté, l’agence Arsac Immobilier a vendu, à Arsac, une maison T4 des années 1980 de 88 m’ pour 232 000 euros, une maison T4 récente de 92 m’ pour 298 000 euros et un appartement duplex T4 à Ludon-Médoc pour 206 000 euros.

Tags : , , , ,
Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée