L'immobilier à Mérignac
21 avr

L’interview par le journal Sud Ouest d’Alain Mongnot, directeur général d’Axel Immobilier

25 ans et indépendant !  

Alain MONGNOT - Directeur Général Axel Immobilier

Pouvez-vous présenter le groupe Axel Immobilier aujourd’hui ?

Axel Immobilier est avant tout spécia-lisé dans l’administration de biens, avec 1  250 appartements et maisons gérés dans le secteur nord-ouest de l’agglomé-ration bordelaise. Nous disposons d’un service de gestion de fonds très struc-turé pour répondre aux attentes de nos clients.
Dans la lignée de cette activité, nous proposons également un service de lo-cation et de transaction ouvert à tous. Nous avons trois implantations au Tail-lan-Médoc, au Bouscat et à Mérignac, avec une cinquantaine de collaborateurs.

Vous avez fait le choix d’être indé-pendant. Pourquoi ?

L’idée était de préserver l’identité et la par-ticularité de l’entreprise. Je souhaitais que les propriétaires bailleurs trouvent chez Axel Immobilier un savoir-faire unique et identifiable. Nous nous attachons notam-ment à ne pas externaliser nos activités. Par exemple, nous réalisons toujours en interne nos baux et nos compromis de vente.
C’est aussi un certain état d’esprit. La santé et le bien-être au travail occupent une place essentielle dans le groupe. De ce fait, les collaborateurs sont très attachés à l’entreprise, avec un faible turnover. Certains sont d’ailleurs parmi nous depuis 25 ans. C’est essentiel car les propriétaires apprécient d’avoir les mêmes interlocuteurs et de construire des relations dans le temps. Être indé-pendant nous permet de préserver cela.

Comment vos métiers ont-ils évolué ces dernières années ?

La tendance générale est à la déma-térialisation et au passage au digital, et le secteur immobilier n’y échappe pas. Le XXIe  siècle est celui de l’avènement d’Internet et il faut s’en servir. Aussi nous avons dématérialisé la relation papier avec nos clients. Toutes les pièces relatives à l’administration de biens (baux, factures de travaux, compte rendu de gestion) sont désormais transmises sur une plate-forme digitale. Chaque propriétaire a ainsi une interface directe avec son agence. Pour autant, le rapport humain est pré-servé et nos clients y sont très attentifs. Concernant la transaction, je ne pense pas qu’Internet crée une concurrence. Il y a vingt ans, on disait que le marché se répartissait pour moitié entre particuliers et pour moitié via des professionnels. Aujourd’hui, les transactions passent à 70 ou 80 % par l’intermédiaire de profes-sionnels. Les exigences de transparence et la complexité des actes nécessitent le concours d’un professionnel, surtout que les acquéreurs sont de plus en plus aguerris et n’hésitent pas à faire valoir  leurs droits. Mieux vaut donc s’appuyer sur un agent immobilier sérieux.

Quel regard portez-vous sur le mar-ché immobilier de votre secteur  ? Comment l’avez-vous vu évoluer en vingt-cinq ans ?

Bordeaux s’est réveillée ces dix dernières années, avec une véritable accélération depuis trois ou quatre ans, du fait du dé-veloppement de l’emploi qui se recentre sur la métropole et de la qualité de vie qu’offre l’agglomération bordelaise. Le marché est très porteur, avec une de-mande de logements qui ne s’est pas tarie. Aujourd’hui, le taux de remplissage du parc locatif est de 99,9 %. Des pro-jets importants sont en cours, notamment dans le secteur aéronautique, et de-vraient porter la demande de logements. Et les perspectives des cinq prochaines années sont prometteuses, avec le rap-prochement de Paris initié par la LGV.

Quels sont vos projets ?

Poursuivre le développement de l’entre-prise tout en veillant à rester un groupe à taille humaine et un acteur indépendant à Bordeaux. Nous avons également des collaborateurs jeunes et dynamiques qui souhaitent développer leur propre struc-ture. Je prévois donc de les accompa-gner avec la création dès 2018 des fran-chises Axel Immobilier maillant le territoire de Bordeaux Métropole.

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée