L'immobilier à Mérignac
24 mar

Comment acheter un bien immobilier à Mérignac avec la remontée des taux !

remise des cls

Vous souhaitez acheter un bien immobilier à Mérignac ? Vous n’ignorez sans doute pas que les taux remontent. Et avec cela, les banques durcissent leurs conditions d’accès au crédit en privilégiant les dossiers solides, les clients avec de l’apport, de l’épargne et des revenus stables… Alors, dans ces conditions, ne paniquez pas et, surtout, ne vous découragez pas. Les autres candidats à l’achat ne le font pas. La preuve avec cet afflux des demandes de financement chez les courtiers en crédit ce mois-ci. En fait, les banques continuent de prêter à tout particulier solvable. Et pour cause : elles s’attendent à un second semestre plus calme du fait de la hausse des taux. Elles profitent donc de cette période pour tenter d’atteindre leurs objectifs de production.

En ce début d’année, les banques font face à une demande de prêts immobiliers très importante, nécessitant un peu plus de temps que d’ordinaire pour absorber le flux. Il faut effectivement faire preuve d’un peu de patience, chez Cafpi, le délai de réponse pour un dossier s’est allongé de 4 jours en moyenne sur le dernier trimestre », explique Philippe Taboret, le directeur général adjoint.

La tendance à la hausse continue
La remontée des taux de crédits immobiliers se poursuit en ce mois de mars. Aujourd’hui les OAT 10 ans ont retrouvé leur niveau d’il y a un an. Les taux sont eux encore au-dessous de ceux pratiqués l’an dernier (1,25% contre 1,75% sur 20 ans). « Les OAT 10 ans servent toujours de ligne directrice aux banques pour rétablir leurs barèmes », précise Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi.

Globalement ce mois-ci, la tendance haussière des taux de crédit immobilier se poursuit. Ces derniers remontent doucement, mais sûrement, mais pas de la même façon pour tous les profils et toutes les durées. Cafpi arrive ainsi à négocier des taux de crédits immobiliers inférieurs de 0,33% à ceux des marchés et propose jusqu’à 0,80% sur 10 ans, 0,90% sur 15 ans, 1% sur 20 ans et 1,15% sur 25 ans.

C.V. / Bazikpress © pixarno

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée